1917 – 2017

 

L’année 2017 marque le centenaire de la Révolution russe. De nombreuses parutions consacrent leurs colonnes aux événements marquants qui transformèrent, non seulement la Russie mais toute l’Europe. Les colloques dédiés aux révolutions de 1905 et 1917 ont lieu à Genève, Lyon, Paris, Grenoble…Chercheurs, historiens, économistes, politologues s’interrogent sur la « Construction et Déconstruction de la mémoire de la Révolution dans la Russie contemporaine » (Grenoble), les « Espoirs, Utopies et Héritages de la Révolution » (Bruxelles), « Regards croisés sur la mémoire de Révolution russe en exil (Lyon), « 1917, année révolutionnaire » (Genève)…

Nous avons choisi, au sein de CREER-Geneva, de traiter le sujet d’une façon quelque peu différente et certes, plus modeste, en proposant un focus sur les débuts des relations internationales de la jeune Russie Soviétique et du mouvement national turc : « Les Relations entre Kémalistes et Bolchéviques » furent conduites non pas par amitiés particulières mais par la nécessité. L’analyse des relations entre les deux entitiés en manque de reconnaissance et dans une lutte pour la souveraineté montre les postures communes prises face à l’Entente mais plus encore les déconvenues dues à une opposition géostratégique constante.

Le deuxième volet de notre focus met en lumière l’expérience de la Révolution vécue par des suisses émgirés en Russie. Ces « Quatre destins suisses pris dans la tourmente révolutionnaire de 1917 » apportent de précieuses informations sur les événements, à travers des mémoires et des lettres, publiées en Suisse.