Notre rédacteur spécialiste de l’Ukraine et auteur de l’article « Numérique et cyber-propagande de l’extrême-droite ukrainienne » a passé le premier mois de l’année 2018 dans le pays. Une année particulière en Ukraine puisqu’elle marque les 100 ans de sa première indépendance. Adrien Nonjon nous a rapporté ces photos inédites.

Déambulations kiéviènnes et fureur de Lviv… par Adrien Nonjon.

L’Hetman veille : fresque murale située dans les environs de Vokzalana, représentant Pavlo Skoropadsky, général et homme d’État des premières années de l’Ukraine indépendante.

 

Dans le froid d’un hiver kiévien rigoureux, la place Maïdan Nézalejnosti se prépare à accueillir les commémorations de la première révolution ukrainienne de 1917-1921. Entre les portraits des participants de la révolution de 2013, des affiches appelant à stopper la Russie dans ses velléités de conquêtes et de déstabilisation de l’Ukraine sont affichées.

 

Automitrailleuse d’époque aux couleurs du président de la République Populaire d’Ukraine Simon Petlioura

 

Automitrailleuse d’époque aux couleurs du président de la République Populaire d’Ukraine Simon Petlioura.

 

Dans le froid d’un hiver kiévien rigoureux, la place Maïdan Nézalejnosti se prépare à accueillir les commémorations de la première révolution ukrainienne de 1917-1921. Entre les portraits des participants de la révolution de 2013, des affiches appelant à stopper la Russie dans ses velléités de conquêtes et de déstabilisation de l’Ukraine sont affichées.

 

Maïdan Nezalejnosti, « Stop Putin War » le cri d’un peuple contre la guerre à l’Est.

 

Sur le bords du fleuve Dniepr

 

Sur le bords du fleuve Dniepr

 

Rue Basseina, au loin le centre commercial Gulliver, dans la nuit tombante se dégage comme une atmosphère cyber-punk.

 

Place Lva Tolstovo, une œuvre de street-art intitulée « Eco-Ukraine », symbole d’espoir dans un pays confronté à une série de problèmes environnementaux majeurs.

 

Drapeaux des factions nationalistes « Secteur Droit » et « Azov » dans un bar Porter. Célébrés en véritables héros malgré leurs idéaux ultra-nationalistes, les bataillons de volontaires sont aujourd’hui des figures presque mythiques pour bon nombre d’Ukrainiens.

 

Drapeaux des factions nationalistes « Secteur Droit » et « Azov » dans un bar Porter. Célébrés en véritables héros malgré leurs idéaux ultra-nationalistes, les bataillons de volontaires sont aujourd’hui des figures presque mythiques pour bon nombre d’Ukrainiens.

 

La Maison Cosaque, Casapound du mouvement Azov et de son parti le Corps National. Ouverte aux jeunes et aux curieux, elle y abrite un cinéma « Europa », un salon de tatouage, une bibliothèque « Plomin », une boutique « Militant Store » ainsi que des salles de sport et de conférences. Un véritable centre dédié au nationalisme et à ses subcultures. Sur la façade de ce vieux bâtiment en voie de restauration, les bannières du Corps Noir, ancêtre du régiment Azov.

 

La Maison Cosaque, Casapound du mouvement Azov et de son parti le Corps National. Ouverte aux jeunes et aux curieux, elle y abrite un cinéma « Europa », un salon de tatouage, une bibliothèque « Plomin », une boutique « Militant Store » ainsi que des salles de sport et de conférences. Un véritable centre dédié  au nationalisme et à ses subcultures. Sur la façade de ce vieux bâtiment en voie de restauration, les bannières du Corps Noir, ancêtre du régiment Azov.

 

La Maison Cosaque, Casapound du mouvement Azov et de son parti le Corps National. Ouverte aux jeunes et aux curieux, elle y abrite un cinéma « Europa », un salon de tatouage, une bibliothèque « Plomin », une boutique « Militant Store » ainsi que des salles de sport et de conférences. Un véritable centre dédié à au nationalisme et à ses subcultures. Sur la façade de ce vieux bâtiment en voie de restauration, les bannières du Corps Noir, ancêtre du régiment Azov.

 

Boulevard Kreschatik

 

Fresque symbole de la Révolution et du combat des Ukrainiens pour la liberté « Freedom is our religion » est une œuvre réalisée pour l’Eurovision 2017 qui s’est tenue dans la capitale.

 

La cathédrale Saint Michel vue des hauteurs environnantes.

 

Street art kiévien aux alentours du Métro Klovska.

 

Rise up from dirt, fresque rurale de l’artiste américaine BKFOXX située sur l’avenue Moskovska.

 

Affiche publicitaire sur l’avenue Moskoska : « Une terre souveraine, indivisible et européenne ».

 

 

Noël orthodoxe, marché de Noël sur la place Sainte Sophie.

 

Noël orthodoxe, marché de Noël sur la place Sainte Sophie.

 

Noël orthodoxe.

 

Église dans les environs du quartier historique Podil.

 

« L’Ukraine sans oligarques »

 

Entrée du camp dressée face à la Rada par des membres de la société civile et du bataillon Donbass. Ils réclament la démission du gouvernement et la fin de l’oligarchie.

 

Église dans les environs du quartier historique Podil.

 

Église dans les environs du quartier historique Podil.

 

Église dans les environs du quartier historique Podil.

 

Rue de Kiev