Du 26 février au 2 mars 2018

Par Valérie Geneux

Toponymie de la Macédoine, vers une solution ?

Skopje, Macédoine. Entre la Grèce et la Macédoine persiste un conflit toponymique au sujet de cette dernière. Athènes réclame depuis plus de trente ans que la Macédoine change sa Constitution car le nom de Macédoine caractérise déjà une région au Nord de la Grèce. Au delà du problème de changement de nom, il s’agit pour les Macédoniens d’une question relative à leur identité nationale. Mardi 27 février, ils étaient plusieurs milliers à manifester sous la neige dans les rues de Skopje afin de protester contre un éventuel changement de nom. Cependant les premiers ministres grecs et macédoniens, A. Tsipras et Z. Zaev, sous la supervision du médiateur des Nations Unies, M. Nimetz, sont en négociation afin de trouver une solution. M. Nimetz a proposé plusieurs noms à Z. Zaev dont « République de Macédoine du Nord », « République de Haute-Macédoine », « République de Macédoine Vardar » et « République de Macédoine (Skopje) ». Ces suggestions pourraient être la clé afin que la Macédoine puisse devenir membre de l’OTAN, candidature que la Grèce avait bloquée en 2008 et qui avait aussi compromis son adhésion à l’Union européenne.

Une résolution devrait donc être trouvée avant le mois de juillet durant lequel se tiendra le sommet de l’OTAN à Bruxelles.

 

Sources:

https://www.courrierdesbalkans.fr/Macedoine-manifestation-pour-defendre-le-nom-de-l-Etat-et-l-identite-de-la

http://www.balkaninsight.com/en/article/macedonia-un-is-the-only-venue-for-name-talks-with-greece-02-28-201

http://www.balkaninsight.com/en/article/in-pictures-macedonian-right-wingers-rally-against-name-change-02-28-2018

https://www.b92.net/eng/news/region.php?yyyy=2018&mm=03&dd=01&nav_id=103602

 

Justice transnationale balkanique

 La Haye, Bruxelles. V. Seselj, fondateur du Mouvement tchetnik serbe en 1990 et actuellement député en Serbie, a été accusé de crime contre l’humanité lors de sa participation durant les guerres en Krajina croate, en Slavonie et en Bosnie-Herzégovine. Acquitté en 2016 car selon la justice, promouvoir une « Grande Serbie » n’impliquait pas la perpétuation de crimes, V. Seselj a affirmé qu’il ne se rendrait pas à la Haye en avril prochain afin d’entendre le verdict de deuxième instance le concernant.

Au mois d’avril encore, un autre procès va se tenir : celui du serbe R. Karadzic. Ce dernier va demander son acquittement notamment pour les accusations d’instigateur du génocide de Srebrenica et de crimes contre l’humanité. L’accusation va quant à elle demander à ce que R. Karadzic soit reconnu coupable et condamné à la prison à vie.

Verdicts en avril donc.

Sources:

http://www.balkaninsight.com/en/article/radovan-karadzic-genocide-appeal-hearings-set-for-april-02-28-2018

http://www.balkaninsight.com/en/article/un-court-sets-vojislav-seselj-verdict-for-april-02-26-2018

 

Mouvement citoyen à Belgrade

Belgrade, Serbie. Le mouvement citoyen Ne Davimo Beograd (Ne cédons pas Belgrade) prend de l’ampleur au vue des élections municipales qui se tiendront ce dimanche 4 mars. Son credo : être actif en politique sans pour autant tomber dans la corruption. A la tête de Ne Davimo Beograd, D. Veselinovic, lutte aussi pour la préservation du centre ville historique en proie à de multiples destructions. En opposition avec le pouvoir en place, cette initiative citoyenne représente une véritable menace. Elle a d’ailleurs déjà été victime de menace et de pression et a été décriée par les médias pro-gouvernementaux.

 

Sources:

https://www.courrierdesbalkans.fr/Serbie-contre-les-partis-l-organisation-citoyenne

https://www.tdg.ch/monde/europe/mouvement-citoyen-assaut-belgrade/story/19425054

 

L’intégration bosnienne en de bonne voie

Sarajevo, Bosnie-Herzégovine. Cette semaine, J.-C. Juncker a effectué sa tournée express dans les Balkans. A cette occasion, il s’est vu remettre par la Bosnie-Herzégovine le questionnaire de la Commission européenne. Ce formulaire avait été remis en décembre 2016 à la Bosnie-Herzégovine et a pour but d’ « orienter le processus d’intégration européenne du pays ».

Un autre pas a été fait par la Bosnie-Herzégovine dans son processus d’intégration : celui de membre de l’Organisation Mondiale du Commerce. Les négociations finales ont lieu depuis le début du mois de janvier à Genève. Bien que la Bosnie-Herzégovine ait dû procéder à un certain nombre de réformes en vue d’intégrer l’OMC, elle voit d’un bon œil sa future participation à l’organisation.

 

Sources:

https://www.courrierdesbalkans.fr/Juncker-dans-les-Balkans-la-Bosnie-Herzegovine-remet-enfin-son-questionnaire

https://www.courrierdesbalkans.fr/Bosnie-Herzegovine-a-l-Organisation-mondiale-du-commerce-quels-enjeux