Center for Russia and Eastern Europe Research est le premier think tank genevois dédié à la Russie et l’Europe médiane, lancé par de jeunes spécialistes universitaires, pour une vision neutre, objective et dénuée d’influence médiatique.

L’idée du concept CREER voit le jour au mois d’octobre 2017, l’année du centenaire de la Révolution Russe, à partir de plusieurs constats :

  • Genève, ville internationale et multiculturelle, siège des Nations-Unies en Europe et de nombreuses ONG, ne bénéficie pas d’un groupe de réflexion composé de spécialistes de cette région spécifique qui rassemble pourtant des partenaires économiques, politiques ou encore culturels d’une grande importance pour l’Union européenne et les Etats occidentaux.
  • La polarisation et la pauvreté du débat concernant l’espace postsoviétique où seules les positions radicales situées aux extrêmes, entre russophobie et reproduction du discours du Kremlin, font entendre leurs voix. Il n’y a plus d’espace pour une réflexion intellectuelle, stratégique et indépendante qui fait aujourd’hui défaut à une opinion publique, aux médias, aux politiques et aux acteurs économiques.
  • Le désintérêt universitaire occidental sur la zone « Russie – Europe médiane » durant les vingt dernières années a eu pour résultat un manque d’expertise « neuve » sur cet espace, en mesure d’élaborer une vision objective et débarassée des schémas idéologiques hérités de l’histoire et des clichés encombrants.

Notre but est d’apporter cette vision neutre et objective de notre zone de spécialisation, avec le recul propre à la recherche académique, dans un contexte international difficile et un climat médiatique perturbé.

  • En favorisant le dialogue entre les spécialistes et la recherche universitaire et les décideurs économiques, politiques, journalistes autour de sujets propres à un espace européen et eurasien  représentant des enjeux internationaux majeurs. Les événements depuis 2014 ont démontré qu’une connaissance multidisciplinaire de cet espace est indispensable pour structurer et accorder les décisions politiques.
  • En replaçant les enjeux dans un contexte global européen et eurasien,  prenant en compte le facteur historique, la dimension économique et les contextes locaux, intégrant le passé des relations occidentales avec l’espace « Russie – Europe médiane » et les rivalités contemporaines, afin que les décideurs puissent s’appuyer sur des analyses objectives, libérées de tout lobby et influence.

Le premier cercle des membres contributeurs réguliers est constitué de 8 jeunes spécialistes universitaires, en Master 2 « Russie – Europe médiane » du Global Studies Institute de l’Université de Genève, dont la fondatrice du projet, Carole Grimaud Potter, ancienne journaliste, qui a décidé de se spécialiser et de développer son idée de think tank, afin de proposer une information de qualité. Les fondateurs ont tous suivi la spécialisation interdisciplinair du Master « Russie – Europe médiane » à Genève, en histoire, culture, sciences politiques et économie de la Russie et des pays post-soviétiques en Europe centrale (Caucase inclus), les connections et interactions entre la Russie, l’Europe centrale et les autres espaces.

Les membres de CREER forment un collectif hétéroclite de part leur origine, leur âge ou encore leur langue: Suisse, Français, Arménien, Géorgien ou Russe, chacun a son propre bagage, son appréciation personnelle et ses thèmes de prédilection. Tous souhaitent mettre en avant leurs capacités d’analyse et de traitement de l’information de façon critique et neutre, leur qualité en matière de recherche et de rédaction et leur intérêt pour cette région du monde. CREER revendique son indépendance vis-à-vis de tout courant.

Notre réseau de contributeurs spécialistes de la Russie et de l’Europe médiane rassemble des étudiants, jeunes professionnels ou chercheurs en France, Suisse, Royaume Uni, Pays-Bas ou Canada, tous désireux de partager leurs recherches, leurs travaux et de contribuer au projet commun, avec la vision neutre et objective propre à CREER. 

L’équipe CREER